Passé construit et passé vécu : l’impact de Bombardier dans la construction de la mémoire collective des habitants de Valcourt de 1971 à 2003

rpcq_bien_191005_206653
Usine L’Auto-Neige Bombardier Limitée, 565 de la Montagne, Valcourt, Québec, avant 1957
© Archives Musée J. Armand Bombardier

C’est avec grand plaisir que j’annonce le dépôt final du mémoire de Félix-Antoine Morin, préparé sous ma supervision et intitulé « Passé construit et passé vécu : l’impact de Bombardier dans la construction de la mémoire collective des habitants de Valcourt de 1971 à 2003 ». À l’aide de témoignages oraux, il s’est penché sur la construction de la mémoire collective des habitants de Valcourt et sur le rôle que joue, dans ce processus, l’omniprésente entreprise. Son mémoire permet de mettre à jour une identité locale où l’entreprise éclipse largement la localité comme référent.

Voici son résumé:

Ce mémoire porte sur l’influence du discours historique de Bombardier sur la mémoire collective des habitants de Valcourt de 1971 à 2003. L’importance du Musée Joseph-Armand Bombardier, principal diffuseur du discours, auprès de la population valcourtoise, illustre l’attachement identitaire des habitants à un passé qui les distingue. La fierté locale liée à l’histoire exceptionnelle de la réussite de l’entreprise Bombardier ainsi que son omniprésence dans la vie locale des Valcourtois et des Valcourtoises sont des facteurs propices à l’intégration du discours historique de la compagnie au sein de la mémoire collective. Le premier chapitre est consacré au contexte historique et historiographique dans lesquels s’intègrent notre recherche et présente la méthodologie ainsi que le cadre conceptuel utilisés. Pour analyser la réception du discours historique de Bombardier auprès de la population valcourtoise, nous nous basons sur un corpus de vingt-deux entrevues et quelques sources locales, tel que le livre du 150e anniversaire de la municipalité. Le deuxième chapitre aborde les cadres contextuels et institutionnels du discours historique afin d’évaluer l’influence de l’expansion de la compagnie à Valcourt sur l’élaboration du discours, mais également de bien comprendre le rôle du Musée Joseph-Armand Bombardier dans sa diffusion. Le Musée, inauguré en 1971 puis rénové à deux reprises en 1989 et en 2016, est un important vecteur de diffusion de la mémoire collective locale puisque les habitants accordent une grande importance aux expositions qui, grâce à des symboles comme le Ski-Doo et Joseph-Armand Bombardier, constituent une fenêtre sur leur passé. Le dernier chapitre prolonge cette réflexion et analyse le caractère indissociable de l’histoire de Valcourt et de Bombardier pour démontrer que l’omniprésence de la compagnie dans divers aspects de la vie locale jusqu’à la fin des années 1980 joue un rôle central dans la construction du rapport entre la mémoire collective des Valcourtois et des Valcourtoises et le discours historique de l’entreprise.

autoneige_b7_dun_collectionneu_A_632012-620x348.jpg
Musée J. Armand Bombardier de Valcourt
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s